Le beauf du coin vous colle continuellement les basques et vous n'osez pas lui dire: "casse-toi tu pues et marche à l'ombre" ou vous avez pitié...

Bouffer de l'ail à outrance et parlez-lui sans cesse de bien près (de surcroit en la saoûlant de paroles autocentrées ou en jouant à vous plaindre de milliers de petits maux très laborieux à écouter).

Au besoin réitérez l'expérience à chaque fois que la personne revient à la charge...

Effet garanti! LOL